24.9 C
Dakar
12 mai 2021
INFORMATIONS ÉCONOMIE

C’est un triste et bien inquiétant record : 45 millions de personnes sont menacées par la famine

C’est un triste et bien inquiétant record : 45 millions de personnes sont menacées par la famine dans les pays d’Afrique australe. Le Programme alimentaire mondial (PAM) tire la sonnette d’alarme. Il s’agit d’une crise alimentaire jamais vue auparavant. La sécheresse, les inondations et l’instabilité économique sont les principaux facteurs, selon le constat de l’agence des Nations unies. Violence des événements climatiques Le cyclone Idai au Mozambique, la sécheresse qui frappe le sud de Madagascar, le Zimbabwe ou encore la Namibie…

Ces derniers mois, les événements climatiques ont été particulièrement violents, dans plusieurs pays du sud du continent. Ces phénomènes climatiques sont, par ailleurs, aggravés par une situation économique très dure. Le PAM porte aujourd’hui un regard global sur ces phénomènes qui ont frappé l’Afrique australe et fait état de 45 millions de personnes qui sont aujourd’hui menacées de famine. C’est une crise d’une ampleur encore inédite et la directrice générale du PAM pour cette région du monde, Lola Castro, est très pessimiste car, précise-t-elle, on ne règlera pas le problème avec des distributions de nourriture. Année « catastrophique » « En Afrique australe, cette année sera catastrophique par les fortes chaleurs, les mauvaises récoltes et les mauvaises pluies.

En plus de cela, on a vu, l’année passée, des cyclones incroyables, en plus des crises économiques dans plusieurs pays de la région. L’association de tous ces facteurs – la sécheresse, les inondations, les cyclones, la crise économique – est un problème qu’on ne va pas résoudre avec une distribution alimentaire de trois ou quatre mois. Dans cette région, on sait que l’on sera beaucoup plus affecté que dans beaucoup d’autres régions du monde.

Et on le voit déjà… les températures sont en train de monter et, en Afrique du Sud, ça monte doublement par rapport au reste du monde. C’est une région vraiment affectée par les changements climatiques », a tenu à signaler Lola Castro. Le PAM prévoit de venir en aide, cette année, à 8,3 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire au Zimbabwe, en Zambie, au Mozambique, à Madagascar, en Namibie, au Lesotho, au Swaziland et au Malawi. Cliquez ici pour lire l’article sur le site de RFI.

 

Related posts

CASAMANCE – NIAGUIS : Ayez une attitude citoyenne, tout brûlage à l’air libre est interdit !

Emmanuel SAGNA

Moundiaye Cissé sur le dialogue national : «Un piège pour l’opposition»

InformAthiros

Aly Ngouille Ndiaye :Pour éradiquer la propagation du coronavirus, beaucoup de pays ont opté pour le confinement total. Mais au Sénégal, tel n’est pas le cas. Même si certains médecins l’ont théorisé comme étant le moyen le plus efficace contre le coronavirus, le Sénégal n’a pas les moyens pour aller en confinement. C’est du moins l’avis d’Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur, invité de l’émission Rfm matin. « Le Sénégal n’est pas encore prêt pour aller en confinement total comme certains pays l’ont fait dès le début de la maladie. Ou bien il a des préalables. On sait tous que beaucoup de personnes sont obligées de sortir tous les jours pour assurer la dépense quotidienne », explique-t-il. « C’est pourquoi nous avons fait l’état d’urgence pour limiter les déplacements afin d’éviter la propagation de la maladie », a-t-il ajouté.

Emmanuel SAGNA

Laissez un commentaire